Les langues des réseaux sociaux dans le monde

Certains réseaux sociaux n’ont pas pour langue principales l’anglais ou l’espagnol

On parle très souvent de l’importance pour les entreprises de localiser et d’adapter leur site web aux différents marchés et territoires vers lesquels elles se dirigent. Les utilisateurs, les partenaires et les clients potentiels d’une marque reçoivent plus facilement l’information lorsque celle-ci est délivrée dans leur propre langue. Cette localisation implique, entre autres, de traduire le site web vers la ou les langues spécifiques d’une région, mais aussi de générer des contenus dans ces langues et de réaliser une gestion multilingue de vos réseaux sociaux.

Toute entreprise ayant une présence internationale rencontrera des profils différents de langues diverses qui l’intéressent sur les réseaux sociaux, en fonction des caractéristiques de celle-ci, de son marché et de son produit. Facebook et Twitter sont deux références indispensables du fait du public global si impressionnant qu’ils représentent, mais qu’en est-il des autres réseaux sociaux spécialisés de pays ou marchés spécifiques qui pourraient constituer un élément clé de votre produit ou service ? Beaucoup d’entre eux possèdent aussi une niche de plusieurs millions d’utilisateurs, et on n’envisage pas de s’y inscrire car on ne connait pas la langue, la culture et les traditions de ces régions, mais ils correspondent cependant parfaitement à votre entreprise.

Ci-dessous nous vous avons dressé une petite liste des plus populaires et de leurs langues principales.

Chinois

– Q.Q: c’est le réseau social le plus utilisé en Chine, et le troisième plus populaire dans le monde en termes de nombre d’utilisateurs (environs 815 millions). Une sorte de mélange de Messenger, Facebook et Twitter.

– Q. Zone: Avec une affluence de 620 millions d’utilisateurs, c’est un réseau qui permet de personnaliser l’apparence de votre page et c’est le leader dans la tranche des 15-20 ans.

– Sina Weibo: Le “Twitter chinois”, avec plus de 400 millions d’utilisateurs, il est aussi le réseau social par excellence des celebrities en Chine.

– Renren: Dans ce cas, le “Facebook chinois”. Il possède plus de 200 millions d’utilisateurs et est particulièrement populaire chez les étudiants.

– Douban: plus de 100 millions d’utilisateurs en prenant en compte les utilisateurs inscrits et non inscrits. En plus d’être un réseau social, il offre des recommandations de livres, de films, et de musique pour ceux qui sont inscrits.

 Russe

– Vkontakte: plus connu sous le nom de VK. C’était au début un réseau social destiné aux étudiants russes, mais il est désormais accessible pour tout le monde. Il est très similaire à Facebook (tant l’apparence que l’utilisation, etc.) et il dépasse les 135 millions d’utilisateurs en Russie, Ukraine et Biélorussie.

– Odnokassniki: Le deuxième plus important en Russie, et avec un taux pénétration important dans les pays d’ex-République Soviétique comme l’Arménie, la Moldavie ou la Géorgie.

Néerlandais

– Hyves: réseau social qui concurrence Facebook et MySpace en termes de popularité. Il offre en plus la possibilité de réaliser des campagnes marketing localisées dans des régions ou villes déterminées.

Japonais

– Mixi: Le réseau social japonais qui concurrence Facebook. En plus de la possibilité de contacter différents amis, il propose les nouvelles, des jeux, des forums… Celui-ci requière par contre une adresse valide au Japon pour que l’inscription soit acceptée.

Coréen

– Cyworld: un réseau social clé dans la culture d’Internet en Corée du Sud (et avec une certaine popularité dans d’autres pays comme par exemple le Vietnam). Il va même jusqu’à utiliser sa propre monnaie virtuelle.

Autres langues / thèmes

 Friendster: c’était dans le passé un réseau social proprement dit, il est désormais plus focalisé sur les jeux sociaux. Défini par “le ludisme et le divertissement”, il peut constituer un outil intéressant pour les développeurs de jeux. il a un grand succès auprès des pays asiatiques, surtout aux Philippines, en Malaisie, et à Singapour, mais aussi dans d’autres comme la Thaïlande, l’Inde, le Soudan, la Corée du Sud, le Bangladesh ou les Émirats Arabes Unis.

– Hi5: fort d’un succès croissant en Amérique Latine et aux États-Unis, il a aussi évolué vers une concentration sur les jeux sociaux.

– Yammer: réseau social corporatif. Il utilise le système de communication de microblogging de Twitter mais au sein d’une entreprise. Il vous permet de partager des informations importantes avec vos employés, de communiquer en temps réel depuis n’importe quel lieu… en d’autres termes, d’améliorer la communication interne de votre entreprise.

Ceci n’est qu’un petit échantillon de notre liste extensive des réseaux sociaux dans le monde sur laquelle vous pouvez faire des recherches en fonction du marché et des contenus qu’il génère à propos de votre affaire ou de votre service. Et si vous avez besoin d’aide avec la langue, vous savez déjà où nous trouver

Si te ha gustado el contenido, ¡compártelo!
Share on Facebook
Facebook
0Share on LinkedIn
Linkedin
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Share on Google+
Google+
0

Laisser un commentaire